Qui sommes-nous ?
Constituée autour d’un noyau composé de 4 professionnels du spectacle, et d’un juriste, cette association regroupe avant tout les protagonistes du spectacle désireux d’agir contre la pédocriminalité et la maltraitance à enfant : artistes, techniciens, prestataires, producteurs, journalistes, etc…
Elle accueille plus largement toute personne et organisme sensibilisé à ce fléau et prêts à participer à notre engagement.

Quels Objectifs ?

Mobiliser les moyens techniques et artistiques du monde du spectacle pour réunir des fonds afin de soutenir des projets de lutte contre la pédocriminalité et-ou pour les droits de l’enfance.
Produire et-ou réaliser des reportages en France et dans le Monde, accompagnés d’artistes connus ou charismatiques, partout où l’on pourra dénoncer par l’image, le geste, la parole ou la musique le non-respect des droits de l’enfance et la pédocriminalité organisée.
Produire et-ou réaliser tout support de communication avec la participation d’artistes et l’aide de nos partenaires, sur la base de chansons, textes, images ou performances évoquant le sujet, issues de leur répertoire ou crées pour l’occasion.
Sensibiliser le monde du spectacle afin de réduire le coût de ces productions et d’utiliser le rapport privilégié qu’entretiennent les artistes avec le public et les médias pour soutenir la cause.
Soutenir financièrement et-ou médiatiquement des actions ponctuelles orchestrées par tout organisme dont les membres du bureau de l’Association « Halte aux chasseurs d’enfants », réunis en comité, aura approuvé le projet, préalablement soumis sous forme de dossier informatique.

Historique

En 1998, Willy NFOR, figure indiscutable de la scène musicale africaine, nous quittait des suites d’un cancer.

Son combat était la lutte contre la pédocriminalité.
Willy NFOR a joué avec Charlélie COUTURE, Mory KANTE, Manu DIBANGO, etc.
En 1997, Willy NFOR, son fils Wiya et Philippe GLORIOSO(1) écrivent et enregistrent « Chasseurs d’enfants ».

Cette chanson, un reggae « habité » à la rythmique imparable, est un hymne commun pour dénoncer la pédocriminalité.
Juste avant sa disparition, il confiait à Philippe GLORIOSO et à son fils, Wiya, la destinée de leur engagement.

Wiya, est aujourd’hui un jeune artiste de 14 ans, prometteur, qui prépare ses propres compositions. Il a enregistré pour l’association, un duo avec Nina MORATO, une chanson intitulée « Méfie-toi ».
Attachant mais parfois dérangeant, Philippe fait de la lutte contre la pédocriminalité, son cheval de bataille. Auteur compositeur, une émotion et une sensibilité à fleur de peau, qu’il exprime sans détour dans ses chansons : il est direct. La chanson est pour lui un exutoire pour évacuer ses colères, ses révoltes et aussi ses peines.

Ils sont rejoints par Laurent Chapot (2), concepteur lumière, sensibilisé lors de voyages en tournées à travers le monde, et par ceux et celles, trop nombreux, dont il a été le confident. Père de 3 enfants, il est vice-président de l’association.

En 2002, Philippe crée l’association « Chasseursdenfants.com » qui deviendra « Halte aux chasseurs d’enfants » dont il est le Président.
Tout naturellement, il associe les artistes à son travail, trouve un grand nombre de partenaires et entraîne avec lui les médias pour créer : « CORPS VIOLES, VIES BRISEES » : La première journée internationale du monde du spectacle au profit de l’enfance maltraitée et contre la pédocriminalité, le 17 septembre 2004 au Bataclan.

Il réalise pour l’occasion, avec l’aide de ses partenaires, le clip de la chanson « Chasseurs d’enfants », édité en CD et DVD, qui martèle sans ménagement la réalité qu’il faut dénoncer.

Des mots et des images simples mais tranchants, le style est comme lui ; direct. La vérité à tout prix ; La paix pour les enfants ; Le ton est donné…

(1)Philippe GLORIOSO est réalisateur et producteur. C’est lui, qui a notamment réalisé le concert à St Barnard du « Mystère des Voix Bulgares », première européenne dans le genre. Il a écrit et réalisé le comte musical « Rêve d’enfance » interprété par Michaël LONSDALE et son propre fils Kévin, sur des musiques de Steve SHEHAN. De nombreux artistes y ont participé…etc.
(2)Laurent CHAPOT conçoit et réalise des lumières pour le spectacle vivant et la télévision. (E.Daho, Jl Aubert,
Serge Lama, Tryo, HF Thiephaine, Jl Clerc, A.Bashung, Touré Kunda, Kassav’, Laurent Garnier, etc.).
Artiste multimédia, il s’intéresse à toute forme d’expression via l’electronique et l’informatique.



Les autres membres du bureau

Marc de Fouquières, marié et père de quatre enfants, assure la direction technique de l’entreprise DISPATCH S.A. Son engagement contre la pédocriminalité n’est qu’un des aspects de sa lute contre la maltraitance à enfants.
Il est trésorier de l’association.

Frédéric HAZAN, né en 1956, est avocat au Barreau de Paris depuis 1980 et lutte pour la cause des enfants depuis 1988. Il a plaidé au cours de nombreux procès d’Assises et correctionnels.